CP88 – 28 février 2016

ce drap de lumière n’effacera rien
la chair ourlée d’épines et de rires
une encre
les lits qu’on a bâtis
un chant
et les maisons de brumes à l’éternel baiser

point d’ombre mais une voix
sur ton chemin de paix
et d’étincelles

grattage

Francis : les mots
Claudine : les couleurs